INTRODUCTION

        L’islam est une religion qui éduque l’homme tant sur le domaine temporel que spirituel. Ainsi, pour atteindre ces objectifs ,le messager de Dieu (SAW) a enseigné quatre éléments que tout (e)  musulman (e) doit savoir. Il s’agit de :

1-La connaissance des bases fondamentales de l’islam ;

2-La pratique basée sur cette connaissance ;

3-L’enseignement de la connaissance acquise ;

4-et la patience et l’endurance face à l’adversité dans le da-awa. 

La réalisation des trois dernières éléments repose essentiellement sur la connaissance.

L’absence de la connaissance en islam conduit la majorité des musulmans à négliger les aspects pratiques de l’islam. Ces catégories de musulmans dans leur pratique de tous les jours  mélange l’islam avec leurs usages et coutumes d’une part et /ou remettent en cause les moyens d’éducation de l’islam. Cette ignorance est un voile qui sépare le musulman de son créateur. Notre objectif à travers ce présent cours est d’enu ne peut se faire que par Dieu lui même .C’est pour cela qu’il s’est lui même décrit dans le Coran tel qu’on le lit dans la sourate 112.

      « « Au nom d’Allah ,le tout miséricordieux ,le très miséricordieux dit : « « il est Allah, unique. Allah ,le seul à être imploré pour ce que nous désirons. Il n’a pas été engendré non plus. Et nul n’est égal à lui. » »   » »     

 

Dès lors que nous sommes convaincus de l’existence sans équivoque de Dieu , il ne nous reste qu’à se soumettre à lui et à l’adorer. La meilleure façon adorer Allah c’est d’accepter et de bien connaître la seule religion prescrite d’Allah : L’islam

    

I.                   CONNAISSANCE DE LA RELIGION

  Le seul péché que l’on peut reprocher au musulman est la méconnaissance de leur religion. La majorité des gens sont musulmans parcequ’ils sont nées dans une famille musulmane. Souvent ni la famille ni les enfants ne connaissent la  véritable valeur de leur appartenance à  l’islam. Or le strict minimum qu’un musulman doit connaître de sa religion est le nécessaire pour accomplir et éviter les interdits. De ce fait ,chacun doit s’atteler à apprendre les éléments de priorité de sa religion à savoir le dogme et la foi.

1.  Le dogme

    Le dogme est le premier problème auquel l’islam a accordé plus d’intérêt. Il consiste à la compréhension du postulat de l’unicité d’Allah à qui le musulman se soumet; n’adore autres Dieux que lui, le seul, l’unique et l’éternelle divinité. Cette croyance libère l’homme de l’emprise des rêves, des troubles de l’intelligence. Car  la croyance en un dieu ouvre les perspectives des œuvres  permettant de repousser et de se préserver du mal Elle libère la conscience du musulman de la peur. Cette forme de croyance assure la victoire de la vérité, anéantit le mal, corrige et guide les morales et ouvre de larges avenir de la vie.

En plus de la croyance en l’unicité de Dieu  l’homme doit croire aux autres éléments de la foi. Il se compose de plus de 70 branches dont les plus importantes sont : la croyance en la connaissance éternelle   d’Allah et en sa sagesse infaillible , la croyance aux anges, la croyance aux livres révélés, La croyance aux prophètes et messagers, la croyance au jour dernier et la croyance à la prédestination (destin) .Une fois encore le dogme est compris dans son sens authentique, il faut chercher à connaître les fondements de la religion .                                               

      2. La foi

           La foi est inséparable du dogme. Elle organise les rapports de l’homme avec Dieu et avec les autres hommes depuis la famille et la société jusqu’à l’humanité toute entière. Ces rapports forment un homme sain, une famille heureuse, une société solide et une vie humaine honorable. Les éléments les plus importants constituant cette foi sont :

 

        2.1 Les 5 piliers de l’Islam

         - La profession de foi ou « Kalimati-chahada ».

                   Elle exige en nous la reconnaissance tant orale que du fond du cœur que Dieu est unique qu’il n’a pas d’associé et que Mouhammad est sa créature et son dernier messager et prophète. Le prophète est un homme qui a reçu la révélation et n’a pas reçu l’ordre de la  transmettre aux hommes tandis que le messager est celui qui a reçu l’ordre de transmettre la révélation aux hommes.

                  La profession de foi consistera à dire : « La ilaha illallahou, Mouhammadour- Rassouloullahi »; c’est à dire « Il n’y a de Dieu qu’Allah, Mouhammad est son messager »

           - La prière

                   La prière est le culte qui rapproche le fidèle de Dieu, vers lequel nous cherchons refuge contre les obstacles de la vie. C’est un réveil de âme, un rappel constant  de la présence Divine, une purification intérieure et corporelle. La prière prescrite par Allah est au nombre de 5 et est repartie entre 5 moments du jour et de la nuit; ce sont : Soub-Zouh-Asr-Maghrib et Ichai. 

           - La Zakat

                    C’est un léger prélèvement sur les biens lorsqu’ils atteignent un certain niveau appelé « niçab » (Une année révolue). C’est aussi un acte d’adoration et une forme de purification de la fortune. C’est aussi un facteur de consolidation et de perfectionnement des rapports sociaux. La Zakat est prélevée généralement sur les biens des riches et distribuée aux personnes en difficulté. 

           -  Le jeûne

                     C’est le fait de s’abstenir de manger, de boire, et d’avoir de relation intime entre époux de l’aube au coucher du soleil Pendant le mois de Ramadan. C’est un acte qui élève au rang des anges honorés par Dieu, affermit la volonté du fidèle et l’entraîne à la vertu de la patience devant les épreuves. Il apprend à résister aux tentations et à sentir ce que ressent son frère pauvre d’où le développement de l’assistance social.

           - Le pèlerinage

                      C’est le voyage que l’on effectue à la Mecque, la maison sacrée de Dieu, si on a les moyens. Il nous rappel le jour de la résurrection et contribue à l’unité des musulmans du monde entier.

                   

 2.2  S’abstenir des interdits divins           

         Dans sa révélation, Dieu a précisé ce qui nous est utile et ce qui nous est nuisible pour notre foi et notre salut dans l’au-delà. Tout ce qui nous est nuisible est du domaine de l’interdit. Et nous ne serons pas un musulman authentique tant que nous ne nous abstenons pas de ces interdits et tant que nous ne refusons pas de nous livrer aux péchés comme la consommation du vin et de la viande du porc, l’adultère ou la fornication, la fraude, la tricherie etc.

           Le respect des interdits de Dieu protège le corps, la raison, la personnalité, de même que la société contre les fléaux.

 

2.3 Les vertus morales

         Toutes les prescriptions, les cultes, les interdits, les commandements sont liés à la vertu morale. La morale cultive une personnalité musulmane, préserve le fidèle de tomber dans la turpitude. La morale occupe une place très importante en Islam et c’est d’ailleurs l’objectif de la mission du prophète Mouhammad (SAW). Il disait à ses compagnons : « Je n’ai été envoyé que pour parfaire les vertus morales » .

Les vertus morales en Islam consisteront à être charitable, à être bienfaisant et à l’amélioration de sa propre personne. Après ces aspects ci-dessus cités, chacun doit s’organiser pour apprendre des éléments de la religion tels que :

            - La lecture et le commentaire du Coran 

            - La vie des prophètes et des compagnons du prophète (SAW)

            - La langue arabe pour la compréhension parfaite de la religion

            - Le fiqh

            - La science des hadiths 

            - Les sciences modernes, etc. …     

II.                 CONNAISSANCE DU PROPHÈTE DE L’ISLAM

Le troisième niveau de connaissance imposé aux musulmans est la vie du prophète Mouhammad (SAW). Cette connaissance donne une vue dynamique de l’Islam: c’est à dire adapter son attitude en fonction de la situation que nous vivons et  ne pas se cantonner à une compréhension figée. La vie du prophète fournit les causes de la révélation qui conditionnent la compréhension du Coran et du Hadith et les remettent dans un contexte général.

 

                                      RÉSUME

Lorsque le musulman atteint l’âge de la puberté, il doit obligatoirement connaître les bases fondamentales de l’Islam. Il s’agit de la :

 

1.Connaissance d’Allah

           Les  signes de la créature (alternance du jour et de la nuit, le soleil et la lune, les cieux et la terre, la nature) sont les éléments sur lesquels l’on doit méditer afin de se rendre à l’évidence de l’existence d’Allah. En plus de cela, il faut lire le Coran où Dieu lui même se décrit. Voir S2V255, S112, S24V35.

 

2. Connaissance de la religion

           Elle est basée sur la connaissance:

       -         du dogme: Il s’agit de la connaissance de Dieu le seul créateur et garant de la vie, de la foi musulmane

       -         des 5 piliers de l’Islam (chahada, prière, Zakat, jeûne, et pèlerinage à la Mecque).

       -         du licite et des interdits divins

       -         des vertus morales

 

  3. Connaissance du prophète de l’Islam

      Il s’agit de la vie de Mouhammad (SAW) fils de Abdallâh et de Amina, le dernier messager de Dieu. La connaissance de sa vie fournit les causes de la révélation qui conditionnent la compréhension du Coran et du Hadith.Elle permet d’adapter notre attitude en fonction des situations que nous vivons et ne pas se cantonner sur une compréhension figée. Connaître dieu et ensuite connaître sa religion sont indispensable pour le musulman s’il veut vraiment se soumettre à lui. L’étude de la vie du prophète permet d’enraciner d’avantage sa foi et de mieux comprendre sa religion. La connaissance de la religion ne se limite pas à ces trois éléments, il faut aussi apprendre d’autres sciences utiles à la pratique religieuse.

 

                                   ÉVALUATION

  1. Citer les bases fondamentales de l’Islam qu’un musulman doit nécessairement connaître ?
  2. Donner l’importance de la connaissance de la vie du prophète.

       

                                                           préparé par : Abdul Hamid SIBIRI