I.   DÉFINITION

Le terme hadith signifie nouvelle, rapport ou récit ‘’définition littéraire ‘’ Chez les traditionalistes le terme hadith signifie : récit écrit ou oral relatif à la sunna du prophète (PSL).

Le hadith comprend :

- Les propos du messager se rapportant aux pratiques religieuses. Exemple : d’après Abou Houreira le prophète (PSL) a dit : …

- Les actes du messager rentrant dans le cadre de la formation  de ses fidèles et qui on été rapportés par ses compagnons (fiil).

Exemple : D’après Omar Ibn Kathab ‘’ Un jour nous étions assis avec le prophète (PSL) et un homme est venu vêtu de blanc. Il n’y avait sur lui aucune trace de voyage, personne parmi nous ne le connaissait et…

Les actes approuvés par le prophète (PSL) ‘’taqrir’’.

 

II.   LES DIFFÉRENTS TYPES DE HADITHS

Les traditionalistes et les autres oulémas distinguent deux types de hadiths : Le hadith Nabawi et le hadith qudsi.

-         Le hadith Nabawi concerne les hadiths dont les termes sont d’origine humaine, venant des actes ou des approbations du prophète lui même.

-         Le hadith qudsi  concerne les hadiths dont le contenu est d’origine divine et le prophète rapporte ce que Dieu a dit sans que cela ne soit du Coran.

Exemple : Abou houreira, dit le messager de Dieu, a dit : « Dieu tout puissant exalté soit-il a dit : si mon serviteur aime me rencontrer j’aime le rencontrer …».

La différence entre le hadith qudsi et le Coran réside dans les points suivants :

- Dans le Coran le terme précis vient de Dieu alors que dans le cas du hadith qudsi le terme vient du prophète Mohammed (PSL) c’est pourquoi le hadith qudsi ne peut être récité dans la prière.

 

III.   COLLECTE DU HADITH

Le hadith est la deuxième source scripturaire de l’Islam, cependant l’écart entre l’époque du travail de collecte des hadiths et le décès du prophète est assez important. Ce qui a permis l’altération et l’existence d’une multitude d’apocryphes parmi les hadiths. Dès lors il est devenu nécessaire d’élaborer une méthode critique pour trier et déterminer les hadiths authentiques des autres qui ne le sont pas. Il faut ajouter que le hadith n’a pas bénéficié du même système de conservation que le saint Coran. Du reste le prophète lui même avait empêché ses compagnons de conserver en écrit les hadiths pour ne pas confondre la parole de Dieu, le Coran avec la parole du prophète, le hadith donc pour toutes ces raisons les traditionalistes ont adopté des méthodes d’examen des hadiths attribués au prophète Mohammed (PSL).

 

IV.   LES TRADITIONALISTES

Plusieurs grands savants se sont intéressés à la collecte des hadiths ; les plus célèbres sont :

1. Abou Abdallah Mohamed Ibn Ismael connu sous le nom de Bokhari, auteur du livre ‘’Sahih Al Bokhari‘’ considéré comme le plus authentique parmi les ouvrages du hadith. Il a parcouru les différentes contrées depuis Khorassan jusqu’en Egypte en passant par l’Irak, la Syrie, le Hijar. Il est né en 194 hégire et est mort en 256 hégire .

2. Abdul Hussein Mouslim Ibn Al Hajaj connu sous le nom de Mouslim, auteur du livre ‘’Sahih Al Mouslim‘’considéré comme le second livre authentique parmi les ouvrages du hadith. Il a parcouru plusieurs pays pour collecter les hadiths ; né en 204 hégire, il meurt en 261 hégire.

3. Ahmad Ibn MOHAMED Ibn Hanbal, plus connu sous le nom de Ibn Hanbal, né en 164 et mort en 241, il a connu dans sa vie des épreuves difficiles ; il est l’auteur du livre intitulé ‘’Al Mousnad Al Kabir’’ dans lequel il a réuni plusieurs hadiths. Cependant, certains de ces hadiths ne résistent pas aux critiques, d’autres sont considérés comme apocryphes.

4. Abou Issa Mohamed Ibn Issa , plus connu sous le nom de Tirmizi, est né en 200 hégire et mort en 279 hégire ; son ouvrage est intitulé ‘’Sunnanou Al Tirmizi‘’ et contient toutes sortes de hadiths authentiques et faibles et ceux qui sont bons ; lui aussi a beaucoup voyagé dans le but de réunir les hadiths.

5. Abou Abdourahmane Ahmed Ibn Chaib, connu sous le nom de Nissa’i, est né en 214 et mort en 303 hégire. Son livre s’intitule ‘’Sunnanou Nissa’i‘’; il contient parmi les Sunnan mous des hadiths faibles .

6. Souleymane Ibn Al Achat Ibn Is Haq connu sous le nom de Abou d’Aoud, auteur du livre de hadiths ‘’Sunnanou AbiDaoud‘’, est né en 212 et mort en 275 hégire. Il a le plus voyagé à la recherche de hadiths authentiques, passant par toutes les grandes villes de l’époque. Son ouvrage, à l’instar des autres Sunnan, contient des hadiths authentiques et faibles.

7. Abou Abdallah Mohamed Ibn yazid connu sous le nom de Ibn Maja, né en 209 et mort en 275. Son ouvrage s 'intitule ‘’Sunnan Ibn Maja‘’.

 Il faut noter qu’en plus de ces sept livres, il y a d’autres ouvrages de hadiths. L’ensemble des auteurs sont de la génération du deuxième siècle de l’hégire .

 

V.    MÉTHODE DE SÉLECTION DES HADITHS

Il y a deux principales suivies par les traditionalistes pour sélectionner les hadiths :

- La critique historique qui consiste a vérifier la continuité de la chaîne des rapporteurs du hadith.

- La valeur morale de la chaîne : Elle consiste à vérifier la crédibilité du rapport du hadith pour accepter l’authenticité d’un hadith. Il est nécessaire que les deux critères soient vérifiés, autrement, s’il y a soit interruption de la chaîne entre le rapporteur et le protocole cela rend le hadith douteux , de même que s’il doute sur la sincérité d’un des rapporteurs ou  plus cela rend le hadith faible.

 

a.  Condition du rapporteur

Le narrateur du hadith doit satisfaire les conditions suivantes :

- Être majeur, être un musulman, être un homme juste. C’est pourquoi l’on rejette les hadiths rapportés par les enfants ou les non musulmans, ou les hommes à moralité douteuse. La crédibilité d’un homme se réalise soit par sa réputation soit par le témoignage d’autrui.

b.  Classification des hadiths

Selon les critères ci- dessus indiqués, les hadiths ont été classés en trois groupes :

      1. Les hadiths authentiques 

Ce sont les hadiths dont la chaîne des rapporteurs est continue jusqu’au prophète et les rapporteurs sont des hommes dignes de confiance.

      2. Le hadith qui est bon

Il s’agit de hadiths dont l’un des rapporteurs ne bénéficie pas de confiance confirmée mais n’est pas réputé de mensonge.

       3. Le hadith faible

c’est celui qui ne rempli pas les deux conditions exigées pour le hadith authentique.

        4. Le hadith inventé

Il s’agit du hadith inventé par un imposteur et attribué injustement au prophète (PSL).

 

VI.  LES SCIENCES DU HADITH

Les principales sciences du hadith sont :

a.       La collecte du hadith : Cette science étudie comment les premiers traditionalistes ont procédé pour réunir les hadiths contenus dans leurs ouvrages .

b.      La critique du hadith : Cette science étudie les méthodes critiques utilisées pour sélectionner les hadiths, séparer ceux qui sont authentiques de ceux qui ne le sont pas.

c.       Le commentaire du hadith : C’est une science qui étudie la terminologie utilisée afin de rendre la compréhension du hadith plus simple, assimilable par beaucoup.

d.      L’abroger du hadith : C’est une science qui examine les hadiths pour déterminer ceux qui abrogent d’autres hadiths ou ceux qui abrogent les dispositions du Coran…  

Ce sont là quelques sciences du hadith.

                                                                  préparé par :  IMAM A. SAKANDE